/news/culture

Domaine de la santé

L'extrême bonté de René Angélil

TVA Nouvelles

Au-delà du mari et de l’imprésario, René Angélil était aussi très impliqué auprès des enfants malades et de la recherche médicale. Sa femme et lui ont investi beaucoup d’argent au Centre hospitalier de Sainte-Justine ainsi qu’au Centre hospitalier de Montréal.

L’hôpital pour enfants à un projet d’agrandissement d’un milliard de dollars dans lequel la Fondation Sainte-Justine a investi 125 millions. Selon le personnel, c’est en partie en raison du rayonnement du couple que ce projet existe. Ces derniers ne dévoilaient toutefois jamais le montant qu’ils versaient, mais attiraient inévitablement plusieurs donnateurs.

«Grandir en santé, le bâtiment qui est en train de se faire construire à côté de l’institution, permettra d’apporter des soins et des infrastructures de grande qualités», explique Maud Cohen, présidente de la Fondation CHU Sainte-Justine.

La chaire de recherche en oncologie ORL Dr Azar-Angélil a été fondée en 2011, à l’hôpital Notre-Dame de Montréal. Un chirurgien a tenu à sortir des salles d’opération pour témoigner de la bonté de René Angélil.

«On l’a rencontré, il nous a écoutés longuement et très attentivement. Il a compris les enjeux et a été très généreux. M. Angélil ne voulait pas associer son nom pour ne pas enlever de la lumière au docteur Azar dans ce projet. On lui a expliqué qu’au contraire, en joignant leurs deux noms, deux bons amis avec la souffrance qu’ils ont vécue... c’était un honneur pour Dr Azar», explique le Dr Apostolos Christopoulos.

 

Dans la même catégorie