/news/techno

Après avoir découvert une faille de sécurité

Exclusif — Un hacker québécois embauché par Apple

TVA Nouvelles

Un hacker québécois, Alexandre Hélie, 21 ans, a récemment obtenu un emploi chez Apple après avoir découvert trois failles dans le système d’exploitation de l’entreprise. De quoi faire rêver les jeunes qui ne vivent que pour l’informatique...

Étudiant doué au cégep et à l’université, surtout en mathématiques et en physique, Alexandre Hélie se destinait à une carrière en informatique. Plutôt que de terminer ses études universitaires, il est devenu un hacker autodidacte : pirate informatique vertueux, il a appris à contourner des protections logicielles. Lorsqu’il découvre la faille, il la signale au légitime propriétaire.  

Et des failles, Alexandre Hélie en a découvert trois chez Apple. «J’ai écrit un rapport, je l’ai envoyé à Apple, et deux heures plus tard ils m’ont appelé, en panique, me disant : "Ne publie pas ça !"», a-t-il confié en exclusivité à TVA Nouvelles.

«À ce moment-là, je m’attendais à une récompense », en argent. «Parce que la majorité des grosses compagnies donnent de grosses sommes pour de telles trouvailles.»

La récompense en argent n’est jamais venue.

Mais deux mois plus tard, Alexandre Hélie a été étonné de recevoir une invitation à visiter des installations d'Apple en Californie, aux frais de la compagnie.

Il y a rencontré trois équipes, qui lui ont fait passer des entrevues d’embauche.

Il est revenu chez lui, en banlieue de Montréal, puis a reçu deux offres d’emplois d’Apple. Il a accepté de travailler avec une équipe qui teste le coeur du système d'exploitation avant de le rendre disponible, à Cupertino en Californie.

Le jeune homme n’étant pas éligible à un visa de travail américain, il devra d’abord bosser pour Apple pendant un an à Vancouver. Puis il pourra s’installer à Cupertino.