/regional/estduquebec/cotenord

Syndicats

Les CPE de la Côte-Nord dénoncent les compressions

Agence QMI

TVA Nouvelles

À la veille de manifestations qui auront lieu dimanche dans six villes de la Côte-Nord, des syndicats et des employés de centres de la petite enfance ont tenu des points de presse, vendredi matin.

Les travailleurs dénoncent une fois de plus les compressions qui leur sont imposées. À l'échelle du Québec, les compressions atteignent 120 millions $, dont 820 000 $ sur la Côte-Nord.

Ils ont démontré, avec des exemples très concrets, les conséquences des coupures budgétaires du gouvernement dans les CPE, allant de l'entretien des bâtiments à l'achat de jouets, en passant par la qualité de la nourriture servie aux enfants.

La situation est inacceptable et les syndicats ont bien l'intention de marteler le message.

«On n’a pu le droit d’avoir d’argent cumulé, on n’a pas le droit de réinvestir dans notre jeunesse. Ils veulent tout prendre cet argent-là et envoyer ça au privé», a déploré Éric Boudreau du Syndicat des travailleurs et travailleuses des CPE de Sept-Îles.

«On va frapper très fort et déployer toutes sortes d’actions qu’on va faire au cours des prochaines semaines dont la marche, dimanche», a ajouté Guillaume Tremblay, président du Conseil central CSN Côte-Nord.

Les manifestations se tiendront dimanche aux Escoumins, à Forestville, Baie-Comeau, Port-Cartier, Sept-Îles et Havre-Saint-Pierre. Il y aura également des rassemblements à Matane et Rimouski.

Dans la même catégorie