/news/currentevents

Île-d'Orléans

Un poulailler rasé par les flammes

Agence QMI

Un poulailler a été complètement rasé par les flammes dans la nuit de dimanche à lundi à Sainte-Famille, sur l’île d’Orléans.

Il s’agit, pour le propriétaire Claude Létourneau, d’une «lourde perte». En plus de la perte totale du bâtiment de trois étages, 7500 bêtes ont péri dans l’incendie.

Le feu, dont on ne connaissait pas encore la cause lundi après-midi, faisait déjà rage à l’arrivée des pompiers. Un peu après minuit, un imposant panache de fumée se dégageait du bâtiment de trois étages et les flammes étaient bien visibles.

M. Létourneau, qui réside juste en face, a reçu un signal d’alarme pour l’informer qu’il n’y avait plus d’électricité dans le poulailler. Il est allé voir, mais il était trop tard. «J’ai essayé, mais je n’ai pas pu entrer, il y avait trop de boucane», a-t-il raconté.

Les sapeurs ont demandé l’aide de leurs collègues de Saint-Pierre et de Saint-Laurent. Leur intervention, toutefois, n’a pas permis de sauver le bâtiment. Une pelle mécanique a jeté au sol ce qui tenait encore debout, lundi matin.

Les animaux sont tous morts dans l’incendie, qui a été maîtrisé après plus de quatre heures de travail de la part des pompiers.

«On ne va pas laisser aller ça de même», a lancé M. Létourneau, qui ne veut pas se laisser abattre.

Il s’agissait, pour les sapeurs de la petite municipalité, d’un deuxième incendie en très peu de temps. Lundi matin, un incendie a en effet infligé de lourds dommages à une résidence de Saint-François.