/regional/troisrivieres/mauricie

Trois-Rivières

Un ex-réfugié vient en aide aux enfants qui subissent le même sort

TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Adis Simidzija a quitté la Bosnie-Herzégovine en 1998. Il avait 10 ans. Arrivé à Trois-Rivières comme réfugié il a fréquenté l'école St-Philippe où il a dû apprendre le français et s'intégrer.

«Ça s'est fait en pleurant parce que je ne comprenais pas ce que disaient les autres enfants», se souvient-il.

Il a mis sur pied, en janvier dernier, sa fondation «Des livres et des réfugiés» et veut contribuer à l'intégration scolaire des enfants réfugiés.

«C'est entre autres pour acheter des fournitures scolaires, de la nourriture pour les collations par exemple», a-t-il dit.

C'est la vente de son livre «Confessions d'un enfant du XXIe siècle» qui permet d'amasser des fonds.

«On fait ça bénévolement, c'est ce qui permet de donner 9 $ par livre et on vend le livre 15 $», a précisé M. Simidzija.

La région a accueilli 22 réfugiés syriens depuis le début de l'année. Au total, 70 devraient arriver d'ici la fin du mois. Et ils arriveront ici avec très peu de moyens.

«Imaginez quitter un pays où c'est la guerre et vous n’avez rien, parce qu'on n’avait rien et tu arrives ici avec une dette de 5000 $ et ça prend environ trois mois pour avoir l'aide sociale», a-t-il expliqué.

Adis voit grand. Un jour il espère pouvoir donner non seulement aux enfants réfugiés mais à tous les enfants défavorisés.

Dans la même catégorie