/finance/homepage

Pour des liaisons avec le London City Airport

British Airways intéressée par la CSeries

Argent, avec Bloomberg

British Airways va de nouveau considérer l’acquisition d’appareils CSeries de Bombardier.

Les appareils pourraient être utilisés pour des liaisons avec le London City Airport, a indiqué récemment Willie Walsh, chef exécutif de l’International Airlines Group, la société mère de British Airways.

Le transporteur a déjà considéré l’achat d'avions CSeries, il y a quelques années.

M. Walsh, qui est un ancien pilote, a même piloté le simulateur d’un CS300, la plus grande version de la CSeries.

«Nous avons sérieusement considéré (d’acquérir des appareils CS300) il y a quelques années. Sa date d’entrée en service causait toutefois des problèmes», a  affirmé M. Walsh dans une entrevue accordée au Belfast Telegraph.

Ceci dit, M. Walsh a mentionné que «le CS100 pourrait être une option pour nous au London City Airport», alors que la compagnie pourrait ajouter de nouvelles liaisons pour l’Irlande du Nord.

«Nous allons assurément le considérer».

Certifications

Par ailleurs, Bombardier s’attend à obtenir la certification de son nouvel appareil des autorités américaines et européennes d’ici la fin de juin prochain, alors qu’il livrera à temps les premiers appareils à son client de lancement Swiss.

Le transporteur, qui constitue la division régionale de Deutsche Lufthansa , a confirmé qu’il prévoyait recevoir la livraison du premier CS100 au cours du deuxième trimestre.

Selon Colin Bole, vice-président principal aux ventes, Bombardier est «absolument en bonne voie de livrer ce que nous avons planifié à Swiss».

Swiss a commandé 30 appareils CSeries et a des options pour 30 autres.

M. Bole a fait ces commentaires au Salon aéronautique de Singapour, où Bombardier présente un CS100.

Bien qu’une forte augmentation du volume d’achats d’avions est attendue du continent asiatique au cours des prochaines décennies, Bombardier affirme avoir une certaine difficulté à pénétrer ce marché alors qu’il est considéré comme un joueur externe.

«L’Asie n’est probablement pas un marché mûr pour nous maintenant», a dit M. Bole, dans une entrevue à l'agence Bloomberg.

«Nous entrevoyons beaucoup d’occasions en Europe, il y a une très grande opportunité de nouvelles commandes là-bas», a-t-il ajouté, de même que des ouvertures en Amérique du Nord.

Bombardier a par ailleurs indiqué que l’homologation canadienne de l’appareil CS300 est complétée à plus de 70%. Elle devrait être complétée au milieu de l’année, alors que l’entrée en service de l’appareil avec le client de lancement airBaltic de Lettonie suivra d’ici la fin de l’année.

 

Dans la même catégorie