/finance/homepage

Bombardier et Aveos

«Couillard s'est fait rouler dans la farine», dit Legault

Régys Caron | Agence QMI

Le gouvernement Couillard s'est fait rouler dans la farine par Air Canada et Bombardier, ont successivement dénoncé les chefs du PQ et de la CAQ Pierre Karl Péladeau, ce matin à l'Assemblée nationale.

François Legault a déploré la décision du gouvernement Couillard de laisser tomber la poursuite engagée pour forcer Air Canada à garder l'entretien de ses avions à Montréal contre l'engagement du transporteur d'acheter 75 avions de la Série C de Bombardier. «On a échangé 1800 emplois payants à 35 $ de l'heure contre, peut-être, quelque centaines de jobs dans 10 ans. M. Couillard est vraiment un mauvais négociateur», a scandé le chef de la CAQ.

Quelques minutes aupraravant, Pierre Karl Péladeau avait tapé sur le même clou. «D'un côté, nous abandonnons 1700 emplois, de l'autre, nous réduisons les effectifs de Bombardier de 2 400 emplois au Québec en contrepartie d'une promesse vague d'un centre d'entretien de la série C», a dénoncé le chef du Parti québécois.

Air Canada a essuyé deux revers devant les tribunaux après avoir fermé sa filiale Aveos qui assurait l'entretien de ses avions gros porteurs à Montréal. Les syndicats appuyés par le gouvernement du Québec avaient gagné en Cour supérieure et en Cour d'appel. Une permission de pourvoi en appel avait été présentée par Air Canada à la Cour suprême. Le gouvernement Couillard a annoncé, hier, qu'il renonçait à son recours contre l'engagement d'Air Canada à établir à Montréal un centre d'entretien des avions de la Série C.

Aveos assurait l'entretien lourd sur 300 appareils d'Air Canada, a repris François Legault. «Il a échangé de gros porteurs contre des petits porteurs (la Série C), a continué François Legault. Les premiers avions de Bombardier seront livrés à partir de 2019. Il n'y aura pas d'entretien lourd sur ces avions avant 2024 (...) Hier, il a retiré sa poursuite qu'il avait gagnée pour perdre 1800 emplois.»

Depuis qu'Aveos a fermé ses portes, Air Canada fait faire l'entretien lourd de ses avions chez American Airlines et chez Lufthansa Technik, a signalé M. Legault. «Ils sont morts de rire», a dénoncé le chef de la CAQ.

Dans la même catégorie