/news/society

Sondage Angus Reid

Les Canadiens ont des doutes sur l’accueil de réfugiés syriens

Agence QMI

Les Canadiens sont divisés au sujet de la volonté du gouvernement Trudeau d’accueillir 25 000 réfugiés syriens.

Un récent sondage Angus Reid révèle que l’appui des Canadiens a augmenté depuis que le gouvernement a décidé de reporter au 1er mars la date limite visant à accueillir 25 000 réfugiés syriens au pays.

Il n’empêche que 59 % des Canadiens (61 % des Québécois) estiment que le délai est trop court et moins d’un Canadien sur trois pense que le processus de sélection actuel est adéquat pour s’assurer que les réfugiés ne posent pas un danger pour la sécurité des Canadiens.

Au final, 52 % des Canadiens approuvent le plan d’accueil des réfugiés syriens du gouvernement Trudeau. C’est en Colombie-Britannique (61 %) et en Atlantique (60 %) où le pourcentage d’approbation est le plus élevé, alors que c’est en Alberta (55 %) et en Saskatchewan (51 %) où l’opposition est la plus forte.

Les Québécois sont divisés sur la question, alors que 51 % sont en faveur de l’accueil de 25 000 réfugiés syriens au pays, comparativement à 44 % qui sont contre.

Les Canadiens ne sont pas très chauds à l’idée d’accueillir davantage que les 25 000 réfugiés syriens annoncés. En fait, seulement 29 % trouvent que c’est une bonne idée (24 % au Québec). La Colombie-Britannique (43 %) est la seule province où cette idée est la mieux acceptée.

Non seulement les Canadiens ont des doutes, mais seulement 23 % pensent que l’arrivée des 25 000 réfugiés syriens sera considérée comme un succès et perçue de manière positive dans 15 ans (19 % au Québec).