/finance/homepage

Aide de 1 milliard $

Ottawa interviendra fort probablement pour aider Bombardier

Agence QMI

Le gouvernement fédéral offrira probablement jusqu'à 1 milliard $ en aide au fabricant Bombardier, a rapporté Reuters, citant des sources gouvernementales.

À l’automne dernier, le gouvernement du Québec a accepté d’injecter 1 milliard $ US pour donner un coup de pouce à Bombardier dans les CSeries, et depuis, les projecteurs sont tournés vers Ottawa pour une aide similaire.

Acculé de toute part, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a fait savoir cette semaine que son gouvernement allait prendre une décision «responsable» avec les fonds publics. Il a souligné qu’Ottawa planchait sur la meilleure façon d’aider «ce phare de l’industrie aéronautique qu’est Bombardier», et ce, dans l’intérêt de l’économie canadienne.

«Il est très, très probable que le gouvernement va intervenir, mais les détails doivent encore être élaborés», a déclaré une personne ayant connaissance du dossier.

«Le gouvernement du Québec a fait une mauvaise affaire avec son investissement dans les CSeries», a déclaré un haut libéral, citant le manque de concessions qu'il a obtenu.

En public, les ministres fédéraux ont souligné l'importance du secteur de l'aérospatiale. Cependant, des sources disent qu’Ottawa est préoccupé par la structure de capital du transporteur, qui donne à la famille Bombardier-Beaudoin plus de 50 % des droits de vote, mais une minorité des actions.

Bombardier a jusqu'ici rejeté cette idée et rien ne dit que l'entreprise va changer d'avis sous la pression d’Ottawa.

L’entreprise souhaite que le fédéral suive l'exemple du Québec et prenne une participation dans la CSeries. Selon l'avionneur, si le fédéral démontre son soutien, les commandes suivront.

Les députés du Québec font la pression sur le bureau du premier ministre pour que le fédéral s’engage envers Bombardier pour assurer la vitalité du secteur aéronautique, selon deux sources du parti. L’une des sources a confié qu'il savait que le gouvernement soutiendrait Bombardier.

Si les libéraux décident d’aider Bombardier, ils devront toutefois s’assurer d’obtenir des garanties de l’avionneur s’ils ne veulent pas exacerber les tensions de longue date entre l'Ouest du pays et le Québec, a déclaré à Reuters un législateur libéral de l'extérieur du Québec.

«Si le gouvernement fédéral songe à une subvention de 1 milliard $ pour répondre aux 2830 emplois canadiens perdus à Bombardier, qu’en est-il des dizaines de milliers d’emplois perdus dans le secteur énergétique canadien, a écrit le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, sur Facebook cette semaine. Nous pourrions peut-être commencer avec Énergie Est...»

Dans la même catégorie