/finance/retreat

Selon un sondage

Génération X: pas d’argent pour épargner

Diane Tremblay | Le Journal de Québec

Selon un sondage réalisé par la Banque CIBC, les Canadiens de 35 à 54 ans — qui appartiennent à la génération X — sont plus préoccupés par l’épargne en vue de la retraite que les post-boomers et les baby-boomers.

Bien qu’épargner soit un objectif dans cette tranche d’âge, au moins trois Canadiens sur cinq parmi ceux qui ne cotisent pas disent ne pas avoir l’argent nécessaire.

«Le problème pour bon nombre de Canadiens de la génération X est qu’ils ont atteint les années où il est important d’épargner, mais cela coïncide également avec les années où leur niveau de dépenses est maximal», a commenté Christina Kramer, vice-présidente à la direction, Services bancaires de détail et Services bancaires aux entreprises CIBC.

C’est dans ce groupe d’âge que l’on travaille pour rembourser une hypothèque, pour subvenir aux besoins de ses enfants ou pour aider un parent âgé.

D’après le sondage réalisé en ligne les 9 et 10 février auprès de 1 501 adultes, près de 48 % des Canadiens de la génération X affirment qu’ils cotiseront à un REER avant la date limite du 29 février. Chez les 18 à 34 ans (post-boomers), les intentions de cotiser s’élèvent à 44 % tandis qu’elles chutent à 2 % chez les 55 ans et plus.

En moyenne, lorsqu’on regarde l’ensemble des répondants,

37 % des Canadiens ont affirmé qu’ils cotiseraient à un REER pour l’année d’imposition 2015.

La principale raison qui revient, pour ceux qui ne cotisent pas, est le manque d’argent dans 41 % des cas. Plusieurs affirment avoir d’autres priorités financières comme le remboursement de leurs dettes, des rénovations domiciliaires ou l’achat d’une maison.

Dans la même catégorie