/finance/realestate

Logement social

Le FRAPRU débarque au siège social de Bombardier

Agence QMI

Le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) dénonce l’investissement gouvernemental de 1,3 milliard $ dans Bombardier et met de la pression sur Québec alors qu’on craint une nouvelle réduction du programme AccèsLogis dans le prochain budget.

Des dizaines de membres de l’organisation se sont présentés mercredi dans le hall du siège social montréalais de Bombardier. Ils réclamaient non seulement le maintien du programme AccèsLogis, que Québec pourrait couper dans le budget du 17 mars prochain, mais également un réinvestissement important dans celui-ci.

Le FRAPRU affirme que ses membres ont été «violemment expulsés, au bout de 45 minutes, par le Service de police de la Ville de Montréal».

L’an dernier, lors dépôt du budget provincial, le programme AccèsLogis avait perdu la moitié de ses fonds, avec la promesse gouvernementale de réaliser 1 500 logements sociaux par année au lieu de la moyenne de 3 000 observée ces dernières années.

Selon le FRAPRU, AccèsLogis est le seul programme permettant de financer la construction de logements sociaux dans la province.

Le FRAPRU dénonce aussi le fait que parallèlement, le gouvernement a investi 1,3 milliard $ dans le programme d’avions commerciaux de la CSeries, de Bombardier.

«Si le gouvernement Couillard est capable d'investir 1,3 milliard $ dans une compagnie qui annonce simultanément la perte de 2 400 emplois, pourquoi ne pourrait-il pas poursuivre et augmenter le financement du logement social», a demandé mercredi le coordonnateur du FRAPRU, François Saillant.

«Chaque dollar investi dans AccèsLogis génère 2,22 $ d'activité économique, a-t-il poursuivi. De plus, il est créateur d'emplois, notamment dans les secteurs de la construction et de l'industrie manufacturière. Le gouvernement peut-il en dire autant de ses cadeaux à Bombardier ?»

Selon les chiffres du FRAPRU, «270 000 ménages locataires québécois ont des besoins pressants en logement, dont 168 000 dans la seule région métropolitaine de Montréal».

Dans la même catégorie