/news/politics

Malgré les critiques dans l'Ouest du Canada

Aide fédérale pour la CSeries: Anglade ne croit pas à un marchandage avec Énergie Est

Argent

La ministre québécoise de l’Économie, Dominique Anglade, ne croit pas que l’aide fédérale attendue pour le développement des nouveaux avions CSeries de Bombardier sera conditionnelle au passage, dans la province, du pipeline Énergie Est de la pétrolière TransCanada.

Il y a trois semaines, le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, avait tenté de mettre sur un même pied d’égalité une éventuelle subvention fédérale de plus de 1 milliard $ pour aider Bombardier et un appui au déploiement de l’oléoduc Énergie Est.

«Il faut séparer les problématiques : l’aérospatiale est un enjeu fondamental pour le Québec, mais il est aussi important pour le reste du Canada», a-t-elle déclaré vendredi dans une entrevue à la chaîne Argent de TVA.

La ministre de l’Économie se réjouit d’ailleurs de l’attitude positive du premier ministre canadien Justin Trudeau dans le dossier des avions CSeries ainsi que de l’appui récemment manifesté par la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne.

Elle aimerait que l’opposition à l’Assemblée nationale en fasse autant : «C’est particulier de voir que la première ministre de l’Ontario défend les intérêts du Québec peut-être même plus que ce qu’on a vu avec les partis d’opposition», a-t-elle lancé.

«Maintenant, on attend l’offre officielle» de la part du gouvernement fédéral, a poursuivi la ministre. «On n’a pas d’indice là-dessus.»

L’automne dernier, le gouvernement du Québec a accepté d’injecter 1 milliard $ US pour donner un coup de pouce aux appareils CSeries de Bombardier. Depuis, les projecteurs sont tournés vers Ottawa, qui pourrait offrir une aide financière similaire.

Dans la même catégorie