/news/currentevents

Pickpockets en action à Montréal

Volés en 15 secondes; fraudés pour 5500$ en une heure

Hugo Bourgoin | TVA Nouvelles

Même si dix jours se sont écoulés depuis que sa conjointe et lui ont été victimes de pickpockets dans un restaurant de Montréal, Alain a toujours de la difficulté à réaliser ce qui s'est passé et qu'il qualifie de l'oeuvre de «professionnels».

Le vendredi 4 mars dernier, Alain, sa conjointe et leur fils se sont attablés dans un restaurant de la rue Saint-Denis pour souper. Ils ne se sont jamais aperçus de ce qui s'est pourtant passé sous leurs yeux, à quelques centimètres d'eux.

Des yeux tout le tour de la tête

Alors qu'ils avaient fini de manger, deux hommes sont entrés dans le restaurant et ont volé les deux portefeuilles qui se trouvaient dans la sacoche de la conjointe d'Alain qui était accrochée à la chaise de cette dernière. La caméra de surveillance a filmé les voleurs en pleine action et la séquence a par la suite été téléversée sur Facebook; une vidéo qui a été partagée des milliers de fois au cours des derniers jours

Les images permettent de constater qu'il a fallu une quinzaine de secondes aux voleurs pour commettre leur crime. Aussitôt assis, l'un des hommes fouille dans la sacoche de la femme derrière lui et repart avec son complice.

«Je n'ai rien vu», laisse tomber Alain qui, assis face à sa conjointe, faisait face aux voleurs. «J'ai fait le tour du monde trois fois, je les vois de loin les escrocs. J'ai des yeux tout le tour de la tête», a expliqué l'homme en entrevue à TVANouvelles.ca

Achats rapides

La suite de l'histoire a de quoi impressionner. Selon la caméra de surveillance du restaurant, le vol a eu lieu à 20h19. Or, à 20h41, l'une des cartes de crédit du couple a été utilisée pour un achat de 1900$ à La maison Ogilvy, rue Sainte-Catherine, qui se trouve à près de trois kilomètres du restaurant. Puis, un autre achat de près de 3000$ au Apple Store, voisin d'Ogilvy, 15 minutes plus tard. Les voleurs ont utilisé une autre des cartes de crédit pour un achat de 540$ dans une SAQ. Les fraudeurs ont dépensé pour près de 5500$ en moins d'une heure.

«Ce n'était certainement pas la première carte qu'ils avaient entre les mains. Ce sont des machines!», affirme Alain qui a peu d'espoir que les voleurs soient arrêtés, mais qui souhaite quand même sensibiliser la population. «Dans ma tête, dans un restaurant, c'était impensable», ajoute l'homme.

Alain se demande surtout comment les voleurs ont pu faire de si onéreux achats sans connaître le NIP relié aux cartes. Consulté par TVA Nouvelles.ca, le président du Groupe SIRCO a trouvé «surprenant» que ces achats aient pu être réalisés en magasin et non en ligne. Malgré tout, il souligne que les fraudeurs font preuve d'une «créativité» sans limites.

«Il y a une multitude de façons; les fraudeurs développent toutes sortes de techniques», a expliqué Claude Sarrazin.

Pour sa part, le Service de police de la Ville de Montréal confirme que l'événement est l'objet d'un rapport. Les images des caméras de surveillance du restaurant sont en possession des enquêteurs et seront analysées. La police nie toutefois l'existence d'une quelconque «vague» ou «recrudescence» de ce genre de crime dans la métropole.

Dans la même catégorie