/finance/finance

Contre-attaque sur les prix

IGA réduira de 5 % à 7 % le prix de 8 500 produits en épicerie

Diane Tremblay | Le Journal de Québec

Les supermarchés IGA se lancent dans une guerre des prix qui va profiter aux consommateurs, de plus en plus touchés par la hausse de la facture d’épicerie. 

Dès jeudi, IGA va réduire de 5 % à 7 % les prix de plus de 8 500 produits dans toutes ses succursales au Québec, a appris Le Journal de Québec. En mettant en place cette stratégie, Sobeys ne cache pas qu’elle vise à faire augmenter ses ventes et à couper l’herbe sous le pied de ses compétiteurs.

«Il faut être le meilleur dans notre créneau, car ceux qui se trouvent dans le milieu vont avoir de la misère à survivre», soutient en entrevue au Journal le nouveau président de Sobeys Québec, Yves Laverdière, en poste depuis février seulement.

Selon les experts, ce virage devrait permettre aux consommateurs de réaliser des économies importantes. 

M. Laverdière soutient que le but de cette réorientation n’est pas une riposte à Walmart, dont l’effet des supercentres s’est fait relativement peu sentir dans les IGA. Elle est plutôt attribuable au contexte économique en général.

«Même si on n’a pas vraiment connu la crise de 2008, il y a aussi un facteur économique qui fait que les temps sont un peu plus difficiles», dit-il.

Baisse permanente

M. Laverdière affirme qu’il s’agit d’une baisse de prix permanente, qui est rendue possible à la suite de la renégociation des prix coûtants avec les fournisseurs et de l’abandon du produit gratuit de la semaine.

«On donnait en moyenne entre 450 000 et 475 000 produits gratuits par semaine. C’était populaire, mais la valeur ajoutée n’était pas perçue par le consommateur. Si je vous donne trois brocolis, il y a un coût associé à cela qui était défrayé par le fournisseur et par le marchand. À la suite de différentes études, nous avons décidé de prendre ces sommes-là pour les démocratiser sur plus de 8 500 produits. C’est plus tangible pour le consommateur», a expliqué M. Laverdière. 

Donc, à partir de jeudi, les clients pourront bénéficier pleinement de cette nouvelle politique qui a commencé à être déployée progressivement sur certains produits depuis quelques jours.

Des exceptions

Seules exceptions: les produits de boulangerie, de poissonnerie, de boucherie et le département des fruits et légumes, qui ont déjà fait l’objet d’un contrôle sur les marges de profit, assure le président.

IGA continuera à offrir les rabais de la circulaire et à proposer des promotions comme la collection de chaudrons. Cette baisse des prix s’appliquera à tous les marchés Tradition, IGA extra, IGA Express, IGA mini et Rachelle-Béry. Un nouvel étiquetage sera installé pour indiquer le prix avant et après la baisse permanente.

Dans la même catégorie