/finance/homepage

Discours à Toronto

La direction d’Air Canada exhorte Ottawa à aider Bombardier

Agence QMI

Le président et chef de la direction d’Air Canada, Calin Rovinescu, exhorte le gouvernement Trudeau à apporter un soutien «concret» à Bombardier, a rapporté lundi le quotidien The Globe and Mail.

Pour connaître du succès à titre de leader mondial du secteur de l’aéronautique, Bombardier a «besoin d’un certain niveau d’aide de la part du gouvernement», a dit M. Rovinescu, qui prononçait un discours lundi midi à Toronto.

M. Rovinescu a rappelé que les concurrents de Bombardier qui sont Boeing aux États-Unis, Airbus en France et en Allemagne ainsi qu’Embraer au Brésil «ont reçu du soutien au bon moment de la part de leur gouvernement respectif».

Selon lui, le fédéral doit soutenir Bombardier qui, rappelons-le, a obtenu l’automne dernier une participation de 1 milliard $ US de Québec, somme qui a été investie dans une société en commandite pour assurer la concrétisation du programme de la CSeries de l’avionneur québécois. Ottawa pourrait égaler la mise, mais aucune mesure n’a été annoncée à ce jour.

Le président d’Air Canada croit en Bombardier, qui a développé avec sa CSeries «l’un des plus importants projets d’innovation technologique au Canada en ce moment».

Air Canada a signé une lettre d’intention pour une commande de 45 appareils CS300 de la CSeries, pour un total de 3,8 milliards $. Celle-ci doit devenir une «commande ferme» dès la semaine prochaine, a indiqué M. Rovinescu.

«Tout tombe en place rapidement», a-t-il dit selon The Globe and Mail, suggérant que d’autres transporteurs seront incités à suivre Air Canada et à acheter des avions de la CSeries.

Dans la même catégorie