/news/society

Selon une étude montréalaise

Un médicament pour allergies dangereux lors de la grossesse

TVA Nouvelles

Une étude montréalaise a récemment démontré que l'utilisation d'un vaporisateur nasal augmente le risque de malformations respiratoires chez le nouveau-né.

Ce sont les conclusions d'une étude d'une équipe du CHU Sainte-Justine et de l’Université de Montréal qui vient de paraître dans une importante revue américaine.

Celle-ci met en garde les femmes contre le Nasacort, un produit pour traiter les allergies saisonnières en vente libre au Québec. Avec la saison des allergies qui approche, la prudence est de mise.

Ce sont plus de 150 000 grossesses qui ont été étudiées dans le cadre de cette étude. Les chercheurs ont démontré que l'usage de ce produit double le risque de malformations respiratoires chez les bébés.

Dans la population générale, 10 bébés sur 1000 en sont atteints alors que chez les mères qui ont pris le médicament Nasacort dans le premier trimestre de leur grossesse, le risque a grimpé à 20 sur 1000, soit deux fois plus.

Vaut mieux donc s’informer avant d’acheter n’importe quel produit en vente libre. Le rôle du pharmacien est crucial et l’on constate que peu de gens ont le réflexe de demander l'avis d'un professionnel lorsque le médicament est disponible en vente libre.

Au Québec, une femme sur trois en âge de procréer souffre d'une allergie saisonnière.

Dans la même catégorie