/finance/homepage

Au Québec

Les achats en ligne : 8 milliards $ en 2015

Argent

Les achats en ligne faits par des Québécois ont bondi de 22% l’an dernier, alors que le tiers des adultes s’adonnent au magasinage sur internet à chaque mois.

En 2015, ces achats ont représenté une somme de 8 milliards $, comparativement à 6,6 milliards $ en 2014, selon les données de l’enquête NETendances du CEFRIO publiées jeudi.

À chaque mois, 32,2% des adultes Québécois ont conclu des achats sur Internet pour un montant moyen de 309$. L’année précédente, on comptait 28,4% des Québécois qui achetaient en ligne à chaque mois, pour des dépenses moyennes 292$.

L’enquête révèle que quatre adultes sur 10 (39,5%) ont fait des achats sur des sites de magasins virtuels tels qu’Amazon ou de magasins ayant pignon sur rue tels que Canadian Tire ou Simons.

Plus du tiers des Québécois (34%) se sont procurés des produits ou des services sur des sites d’annonces classées tels que Kijiji ou Les Pacs, alors que 19,4% des consommateurs ont procédé à des achats sur des sites d’enchères comme Ebay.

Les adultes de moins de 44 ans forment la majeure partie de la clientèle, alors qu’environ un sur deux (46,5%) réalise des achats sur internet à chaque mois. En comparaison, on ne compte que 15,7% des adultes de la tranche d’âge des 55 ans et plus à faire des achats sur Internet à chaque mois.

En contrepartie, les cyberacheteurs plus âgés dépensent davantage que leurs vis-à-vis plus jeunes. Pour les 55 à 64 ans, les achats s’élèvent à 368$ par mois, alors que pour les 25 à 34 ans, ils totalisent 230$.

Le Web, source d’information

L’utilisation d’internet pour magasiner est maintenant chose courante pour les consommateurs, alors que près de trois Québécois sur quatre (73,7%) disent consulter le Web avant de faire un achat, qu'il soit en ligne ou hors ligne. L’an dernier, ils étaient 67,9%.

De plus, 29,7% des Québécois consultent les réseaux sociaux pour s’informer avant de procéder à leurs achats, en forte hausse par rapport à 16,7% en 2014.

Toutes ces données font dire à Claire Bourget, directrice principale de la recherche marketing au CEFRIO, que le commerce électronique «est un incontournable dans les habitudes des Québécois qui, en plus d'acheter massivement en ligne, se tournent désormais d'abord vers le Web pour s'informer avant d'acheter.

 

Dans la même catégorie