/finance/retreat

Planification financière

Retraités, craignez-vous de manquer d’argent ?

Argent

Une forte majorité des nouveaux retraités se disent satisfaits de leur retraite, mais un nombre élevé d’entre eux s’interrogent sur leur capacité à faire durer leur épargne-retraite aussi longtemps qu’ils en auront besoin.

Si 80 % des nouveaux retraités au pays affirment que la retraite répond à leurs attentes, 59 % se demandent si leur épargne pourra les soutenir jusqu’à la fin de leur vie, selon un sondage récemment mené pour le compte du Groupe Investors.

«De nombreux retraités réduisent les dépenses bien au-delà de ce qui est nécessaire pour garder un fonds de retraite suffisamment garni durant toute leur retraite», affirme Nicolas Shields, planificateur financier et directeur régional au Groupe Investors.

«La question est de savoir s'ils vivent en dessous de leurs moyens», ajoute-t-il.

Par crainte d’épuiser leurs fonds trop rapidement, des retraités reportent des projets dont ils ont pourtant rêvé toute leur vie. Un bon jour, ils se rendent compte qu’ils disposent finalement de ressources financières abondantes, mais ils sont trop âgés ou connaissent des ennuis de santé les empêchant de réaliser leurs projets.

Les données du sondage montrent aussi une nette distinction entre ceux qui ont planifié leur retraite en faisant appel à un conseiller financier et ceux qui l’ont planifiée eux-mêmes.

Ainsi, 71 % des répondants qui ne font pas affaire avec un conseiller trouvent qu'il est ardu de parvenir à un juste équilibre entre la jouissance de la retraite et le besoin de faire durer leurs revenus, tandis que 58 % qui s’appuient sur un conseiller se sont dits préoccupés par la même question.

Selon M. Shields, élaborer un plan avec l’aide d’un professionnel contribue à éviter de vivre au-dessous ou au-dessus de ses moyens.

«Un conseiller vous appuiera dans la prise de décisions fondées sur des faits plutôt que des craintes», dit-il.

Le sondage a été mené par Legerweb auprès de 1 004 nouveaux retraités ou personnes approchant de la retraite (âgés de 50 ans et plus), entre le 18 février et le 23 février. La marge d'erreur est de plus ou moins 3,1 %, 19 fois sur 20.