/finance/homepage

Commande de 45 appareils de la CSeries

Air Canada négocie toujours avec Bombardier

Argent

Air Canada a indiqué vendredi qu’elle travaillait toujours à finaliser sa commande ferme de 45 appareils CS300 avec Bombardier.

Le transporteur national a annoncé en février dernier son intention d’acquérir ces appareils, mais l'entente n'est pas officiellement scellée.

Au cours d’une conférence téléphonique avec les analystes, le PDG d’Air Canada, Calin Rovinescu, a rappelé que la société avait été le premier transporteur nord-américain à commander des appareils CSeries.

«Nous espérons pouvoir confirmer la commande bientôt», a dit M. Ronivescu, avant d’ajouter que la commande de Delta Air Lines  confirmait le choix d’Air Canada dans le nouvel appareil de Bombardier.

Air Canada n’a pas donné d’autres indications quant à la date de la signature finale du contrat, au cours de cette conférence organisée en marge de la publication des résultats trimestriels.

La lettre d'intention de février comprend aussi des options sur 30 autres CS300, dont des droits de conversion en avions CS100.

Une commande sans précédent

La valeur estimée de la commande attendue d’Air Canada est de 3,8 milliards $ US.

Jeudi, le transporteur américain Delta Air Lines a annoncé un contrat de 75 appareils CS100 d’une valeur de 5,6 milliards $ US, au prix catalogue.

La commande, qui était très attendue dans les milieux aéronautique et financier, porte sur le plus petit appareil de la CSeries, le CS100. Delta pourrait toutefois convertir un nombre indéterminé d’appareils pour la version plus grande, le CS300.

Bombardier a indiqué jeudi que l’entente avec Delta fait grimper le carnet de commandes à plus de 300 appareils CSeries. En tenant compte de toutes les options, le carnet de commandes pour le nouveau programme passerait à 800 avions.

L'entente avec Delta survient un peu plus de deux mois après l’annonce de l’intention d’Air Canada d’acquérir 45 appareils CS300 au prix affiché de 3,8 milliards $ US. Selon des sources de TVA Nouvelles, Bombardier a bon espoir de voir cette intention se convertir en commande ferme d’ici quelques semaines.

 

 

 

Dans la même catégorie