/news/politics

Frais accessoires en santé

Barrette lance un ultimatum aux médecins

Régys Caron | Agence QMI

Gaétan Barrette confirme qu'il souhaite inclure les frais accessoires dans la rémunération des médecins. Cette question devra être réglée d'ici l'été, souhaite le ministre de la Santé.

M. Barrette dit avoir revu sa position après avoir constaté que les trois quarts des actes médicaux entraînant des frais accessoires impliquaient de petits montants. Moins de six, sept ou huit dollars, a-t-il précisé à l'occasion d'une mêlée de presse, mercredi matin, à l'Assemblée nationale.

«Compte tenu de l'état de la rémunération des médecins aujourd'hui [...] je vois difficilement comment on ne pourrait pas inclure ces frais à l'intérieur de leur rémunération», a dit M. Barrette.

Le ministre avait pourtant décidé d'encadrer la facturation des frais accessoires dans le projet de loi 20, adopté à l'automne. Les médecins se voyaient ainsi autorisés à facturer 50 millions $ par année à leurs patients pour des actes médicaux posés en cliniques.

Il dit maintenant avoir constaté, après coup, que la rémunération des médecins québécois avait atteint la parité avec leurs collègues de l'Ontario.

«La somme d'argent que les Québécois paient aux médecins, compte tenu de la richesse collective du Québec, est à parité avec l'Ontario [où] ces tarifs sont inclus dans la rémunération des médecins», a plaidé M. Barrette.

Les deux fédérations de médecins québécois, omnipraticiens et spécialistes, ont acquiescé à la demande du ministre à condition que le gouvernement ajoute les frais accessoires à leur rémunération.

«Je considère que la somme qui est impartie à la rémunération des médecins est adéquate [...] Si je donnais plus par-dessus, c'est comme si j'accordais une augmentation. Je ne peux pas faire ça», a dit le ministre.

Les ententes sur la rémunération des médecins québécois sont échues depuis le 31 mars 2015 et les négociations pour leur renouvellement débuteront sous peu. Gaétan Barrette souhaite apporter la question des frais accessoires aux tables de négociations et convaincre les fédérations de médecins de les inclure dans leur rémunération sans ajouter un sou.

«Mon intention est claire, les fédérations devront tirer une conclusion dans une entente quelconque. J'ai l'intention, d'ici cet été, de régler la question des frais accessoires», a indiqué le ministre.

Dans la même catégorie