/finance/homepage

Changement de réglementation

Vous saurez maintenant quel cépage vous achetez à l'épicerie

Marc-André Gagnon | Agence QMI

Julia Wine n’aura pas besoin d’aller plus loin pour obtenir le droit d’afficher les cépages sur ses bouteilles de vin vendues dans les dépanneurs et les épiceries: l’Assemblée nationale vient d’adopter à l’unanimité une motion visant à changer la réglementation.

Les parlementaires ajoutent donc leur voix à celle de la Société des alcools du Québec (SAQ), qui a démontré son ouverture pour que les règles soient modifiées.

Le ministre des Finances, Carlos Leitao, avait déjà fait savoir, dans les minutes précédant la période des questions, qu’il entendait corriger la situation et «dans les plus brefs délais».

Plutôt que d’attendre l’adoption du projet de loi 88 sur le développement de l’industrie des boissons alcooliques artisanales, présentement à l’étude, Québec procédera par décret.

«J’ai l’intention de le faire avant la fin de cette session parlementaire, a signalé le ministre Leitao. [...] Ça ne demande pas un projet de loi, c’est par règlement que ça se change.»

Lors des consultations particulières effectuées dans le cadre du projet de loi 88, a souligné le ministre, «on s’est rendu compte en effet, comme quelqu’un l’a déjà dit dans un autre contexte, que nous sommes en 2016».

Le texte de la motion déposée par le député caquiste François Bonnardel se lit comme suit :

«Que l’Assemblée nationale prenne acte de l’appui de la Société des alcools du Québec à une modification réglementaire permettant l’affichage des cépages sur les bouteilles de vin vendues dans les épiceries et dépanneurs en alimentation;

Qu’elle rappelle que plusieurs autres acteurs œuvrant dans la production, la vente et l’importation de boissons alcoolisées sont favorables à une telle modification;

Qu’elle demande au gouvernement de donner suite à cette demande en s’engageant à changer la réglementation sur l’étiquetage des bouteilles de vin.»

Dans la même catégorie