/news/politics

Lauréat du prix Laurent-McCutcheon 2016

Justin Trudeau champion de la lutte à l'homophobie

Agence QMI

Moins d’un an après son élection, le premier ministre Justin Trudeau a posé plusieurs gestes témoignant de son engagement contre l’homophobie et la transphobie. Afin de le souligner, la Fondation Émergence a décerné lundi à M. Trudeau le prix Laurent-McCutcheon 2016.

«J’ai une pensée pour mon père, à qui la Fondation a remis ce prix en 2005, mais aussi à tous ceux qui ont mené la lutte contre l’homophobie», a déclaré Justin Trudeau en acceptant son prix.

La Fondation estime que le premier ministre a apporté «des changements tangibles au plan politique», d’abord en nommant quatre personnes LGBT au sein de son premier caucus, ce qui a été reçu comme une affirmation d’assurer la diversité canadienne au sein même du gouvernement.

«Accepter la différence, ça fait partie des valeurs fondamentales des Canadiens, qui sont reflétées dans nos lois, dans nos chartes de liberté et dans notre gouvernement», a souligné M. Trudeau.

En décidant de remettre le prix Laurent-McCutcheon à Justin Trudeau, la Fondation émergence a aussi souligné divers initiatives, comme celle d’avoir accepté de faire entrer des réfugiés Syriens LGBT ou encore de se prêter à une séance photographique avec son président du Conseil du trésor Scott Brison avec son conjoint et leurs deux jumelles.

Le premier ministre a fait ce qu’aucun autre chef de gouvernement n’avait fait avant lui : il a en quelque sorte normalisé la réalité des gais, lesbiennes, bisexuelles et transgenres, tant dans leurs fonctions professionnelles que dans leur rôle de parents.

Pour la Fondation, Justin Trudeau incarne l’inclusion. En 2015, en pleine campagne électorale, il avait participé au défilé de la fierté de Vancouver, il s’est engagé à le faire à nouveau, en 2016, ce qu’au premier ministre n’a fait jusqu’ici.

Des promesses

Si Justin Trudeau a déjà posé des gestes, il a aussi pris plusieurs engagements, dont celui d’adopter une loi pour mieux protéger les droits des personnes transgenres et accorder le pardon à tous les homosexuels qui avant 1969 ont été condamnés pour leur orientation sexuelle.

Le chef libéral s’est aussi engagé à faire en sorte que les dons de sang, par les hommes homosexuels, soient désormais autorisés.

Le journaliste François Cormier, qui a ouvertement reconnu son homosexualité, a aussi été honoré, tout comme l’ancienne ministre libérale Marguerite Blais, pour son encouragement à la communauté.

«Merci de faire du Canada un pays plus acceptant et plus ouvert», leur a lancé Justin Trudeau.