/regional/montreal/montreal

Trois mois après sa mise en service

Nouveau train Azur: le rodage, plus long que prévu

Camille Gaïor | Agence QMI

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Le seul train AZUR actuellement en circulation est toujours en rodage, trois mois et demi après sa mise en service contre les deux mois initialement prévus.

«La STM avait planifié un minimum de 61 jours de rodage», a expliqué la porte-parole de la Société de transport de Montréal (STM), Amélie Régis.

Si ce délai est passé, c’est parce que plusieurs fonctionnalités restent encore à valider telles que «l’ajustement du carillon de porte, la diffusion des messages sur l’écran générique, l’annonce des noms de station à l’arrivée du train en station, l’ajustement de la ventilation, le confort de roulement et la précision d’arrêt», précise-t-on.

Pas d’impacts sur l’échéancier

Ce retard n’aurait cependant aucun d’impact sur la livraison des premiers 12 trains prévus pour 2016.

«Il n’y a pas de décalage entre l’acceptation du premier train et la production, a affirmé Michelle Stein, directrice des communications pour Alstom Transport. D’ailleurs, 99 voitures, soit l’équivalent de 11 trains, sont déjà produites.»

Rappelons que 468 voitures devraient être livrées d’ici 2018.

Dans la même catégorie