/finance/homepage

Selon une nouvelle estimation

Le sous-sol de La Mitis regorgerait de 52 millions de barils de pétrole

Argent

Le sous-sol de La Mitis pourrait contenir 52 millions de barils de pétrole, selon une nouvelle évaluation dévoilée par la compagnie Squatex de Brossard.

Squatex a fait réaliser une étude par Sproule Associates sur la partie Est de la structure Massé, située à environ 25 km au sud-est de Mont-Joli.  Il se révèle que les volumes de ressources estimées sont beaucoup plus élevés que lors d’une première estimation en raison de l’ajout d’une «très importante» ressource de pétrole.

Parallèlement, les ressources de gaz ont aussi été augmentées à la suite d’une analyse plus poussée.

«Les résultats du rapport de Sproule me laissent croire que Massé pourrait être une des plus importantes découvertes de réservoirs conventionnels de pétrole et de gaz au Québec faite à ce jour», affirme Jean-Claude Caron, président et chef de la direction de Squatex.  

Ainsi, les résultats indiquent un potentiel de 52,2 millions de barils de pétrole et de 53,6 milliards de pieds cubes pour le gaz, sur une superficie moyenne de 5,2 km carrés.

En équivalent pétrole, on parle de 61,1 millions de barils.

Selon une étude interne de Squatex, la structure Massé pourrait s’étendre sur une superficie de plus de 80 km carrés. Plusieurs anomalies sismiques de porosité ont été observées plus à l’Ouest de la propriété, mais Sproule n’en a pas tenu compte dans son étude.  Leur présence représente toutefois «un potentiel très significatif», indique Squatex.

Ce pétrole n’a pas été découvert, et la quantité récupérable n’a pas été établie.

Squatex et son partenaire dans ce projet, Petrolympic, prépare un programme de forage afin de poursuivre la validation du potentiel du site.