/news/currentevents

Simulation de sauvetage en Montérégie

Feu à bord d'un navire: mieux vaut prévenir que guérir

Agence QMI

La simulation d’un incendie à bord d’un navire de croisière a causé une opération de sauvetage d'envergure samedi sur la rivière Richelieu alors que des experts en sécurité civile se sont prêtés au jeu pour entraîner les secouristes et équipages.

Suivant le scénario prévu, un navire avec à son bord 37 personnes a quitté en après-midi le quai de Sainte-Anne-de-Sabrevois en Montérégie. Quelques minutes plus tard, c'est la catastrophe: un incendie s’est déclenché à bord.

Il y a beaucoup de fumée et de blessés. Rapidement, le capitaine et son équipe préparent l'évacuation pendant que des opérations de sauvetage s'organisent. La garde côtière auxiliaire vient à la rescousse. Les premiers soins sont donnés aux passagers.

Un des deux radeaux à la dérive est finalement retrouvé grâce à l'aide de l'avion de surveillance qui survole le Richelieu.

Développer les compétences

C'est la deuxième fois que l'Association de sécurité civile du Québec et plusieurs organismes de sauvetage organisent cet événement.

«Ces organismes-là ont de très bonnes compétences et ne connaissent pas tous les compétences de leurs confrères», a expliqué Mario Maltais, coordonnateur de la simulation.

Que se passerait-il si un véritable incendie se déclarait à bord d'un petit bateau comme celui-ci?

«S'il y a vraiment quelque chose qui arrive avec votre bateau sur une rivière, ce sont ces gens-là qui vont vous aider. Donc, moi, je crois que c'est une très bonne idée d'avoir fait ça. Ça aide et ça fait une pratique pour tout le monde», a souligné le capitaine du navire, Philippe Bergeron.

Deux heures et demie après le début de l'intervention, tout le monde est ramené à bon port jusqu'à la prochaine simulation.

Dans la même catégorie