/regional/troisrivieres/mauricie

Sondage aux résultats mitigés

Fluoration de l’eau: Trois-Rivières ira de l’avant

Jonathan Roberge | TVA Nouvelles

Trois-Rivières souhaite toujours ajouter du fluor dans l’eau du robinet, malgré un sondage aux résultats mitigés à ce sujet dévoilé jeudi par les autorités de la santé publique de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Près de 83 % des 1800 répondants qui provenaient de Trois-Rivières et Drummondville estiment avoir une bonne santé dentaire.

Il s’agit d’une statistique satisfaisante, mais qui pourrait être nettement plus élevée, selon le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSS) de la région.

«On retrouve 80 % des caries chez 20 % de la population. En général, le statut socioéconomique y joue pour beaucoup», a dit Isabelle Goupil-Sormany, directrice de la santé publique de la Mauricie et du Centre du Québec.

La fluoration de l’eau portable permettrait de réduire de 20 à 40 % le taux de carie, mais l’idée d’inclure un autre produit chimique dans nos bassins d’eau potable a soulevé et soulève toujours l’inquiétude de nombreux citoyens à Trois-Rivières.

Selon le sondage, 43 % de la population craignent des conséquences sur leur santé. En contrepartie, 43 % des gens conviennent que ce traitement serait de loin le plus efficace pour contrer la carie.

«Aux doses qu’on retrouve dans l’eau, il n’y aurait aucun effet sur la santé», a indiqué Isabelle Goupil-Sormany.

Selon les chiffres avancés par les autorités de la santé publique, chaque dollar investi dans la fluoration de l’eau permettra d’économiser 80 $ en frais de dentiste.

«Sur une population de 100 000 habitants, on atteint 40 millions de dollars en dépenses de soin de santé dentaire, a précisé la directrice de la santé publique. La fluoration n’évitera pas tous les problèmes, on va continuer de payer pour des nettoyages entre autres, mais ça va diminuer le fardeau économique.»

Et il semble que Trois-Rivières emboitera le pas.

«On fait confiance au système de la santé et les gens du système de la santé nous le recommandent, a souligné le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque. On va attendre qu’ils se prononcent et c’est certain qu’on va aller de l’avant comme on s’est engagé à le faire.»

Isabelle Goupil-Sormany a précisé que les autorités de la santé publique maintenaient leur recommandation d’aller de l’avant avec la fluoration de l’eau à Trois-Rivières. L’achat des équipements et la totalité des produits seront remboursés en totalité par le gouvernement provincial.