/regional/montreal/lanaudiere

Saint-Lin–Laurentides

Inquiétude après la mort d’un pitbull dévoré par des chiens de la même race

TVA Nouvelles

Les résidents de Saint-Lin–Laurentides sont inquiets après qu’un pitbull ait été dévoré par cinq autres chiens de la même race.

L’évènement s’est déroulé dans la nuit de jeudi et vendredi sur le terrain d’une résidence donnant sur la rue de la municipalité.

Six pitbulls se sont livré une féroce bataille. Après de longues minutes, le plus faible de la meute a été dévoré par les autres. Les animaux seraient potentiellement maltraités et mal nourris.

Cette scène n’a pas manqué d’inquiéter le voisinage qui craint que les animaux, placés pour le moment pour évaluer leur dangerosité, ne reviennent bientôt chez leur propriétaire.

«Ma femme a entendu un cri. Elle pensait que c'était un meurtre, carrément (...) Moi, les chiens, personnellement, je les ai vus une fois peut-être qui se promenaient autour de la maison. Là, je sais que, lui a des enfants. Ça peut être inquiétant», explique un voisin.

Selon Maurice Bernard, maître-chien, un des chiens a pu se retrouver en «état de prédation», charger et créer un effet de meute.

«Si ça reproduit, qui pourrait être pris à partie? Un piéton, quelqu’un à bicyclette, un jeune enfant? On ne le sait pas», s’inquiète-t-il.

Beaucoup se demandent aussi pourquoi l’administration municipale n’a pas agi alors qu’un règlement n’autorise la possession que de deux chiens par maison.

Malgré les demandes de TVA Nouvelles, le maire de la ville, Patrick Massé, a refusé de donner une entrevue à la caméra.

Il a cependant précisé que cette histoire suivait son cours normalement et que les instances qualifiées prendront les décisions adéquates.

Dans la même catégorie