/news/politics

Course à la direction du PQ

Jean-François Lisée lance sa campagne dans sa ville natale

Yves Charlebois

 - Agence QMI

Jean-François Lisée a lancé officiellement sa campagne à la direction du Parti québécois dans sa ville natale de Thetford Mines, dimanche matin.

«J'ai vécu juste assez longtemps pour savoir que je suis un petit gars de Thetford, c'est ici dans le quartier O'Meara, où j'ai toujours ma chambre chez ma mère que j'ai fait mes premiers mauvais coups», a-t-il souligné en présence de sa mère Andrée et au grand plaisir des 200 militants présents.

Il s’agissait également de la première étape d’une tournée du Québec qu’il effectuera pour mousser sa candidature.

L’événement a eu lieu devant les installations de la première mine d'amiante au monde qui deviendra sous peu un musée.

Puisant dans ses mémoires d’enfance, Jean-François Lisée a bâti une large partie de son discours pour plaire aux habitants de sa ville natale. Il a rappelé que c’est son père, Jean-Claude, un prospère épicier, qui lui a transmis le désir d’agir et de changer des choses.

«J'ai appris avec lui ce que c'était le leadership», a-t-il dit.

Il a raconté qu'à l'âge de 16 ans, son père lui a offert une montre avec aiguilles et un écran numérique, très moderne pour l’époque et qu'il porte toujours à son poignet. «Ça donne l'heure de Thetford. Je suis à l'écoute et c'est pour ça qu'il n'est pas question de référendum avant 2022», s’est-il exclamé.

M. Lisée s’est en effet engagé à ne pas de tenir de référendum sur la souveraineté pendant un premier mandat. Il a promis aussi de soutenir les PME et de geler la rémunération des médecins.

Il a rappelé que, durant son adolescence, il avait travaillé dans une mine d’amiante. Les conditions de travail de l’époque ne seraient pas acceptables aujourd’hui, a-t-il dit.

En entrevue, il a mentionné que l'exploitation de l'amiante était bel et bien terminée au Québec. «Ici, la ville s'est diversifiée et c'est tant mieux. Nous vendions de l'amiante en Inde et personne ne l'utilisait de façon sécuritaire.»

Avant le lancement, M. Lisée s’était rendu à l’hôtel de ville où seul le conseiller municipal Jean-François Delisle, candidat du NPD à la dernière élection fédérale, l’a accueilli officiellement.

L’élection du prochain chef du PQ se déroulera au début du mois d’octobre prochain. Outre M. Lisée, quatre autres candidats se sont présentés jusqu’à maintenant. La période des mises en candidature se termine le 30 juin.

Dans la même catégorie