/news/currentevents

Il dérobe 124 000$ à l’insu de la police

Un vol presque trop facile!

TVA Nouvelles

Un entrepreneur de Lachine est furieux : il s’est fait voler 124 000$ dans la nuit de samedi à dimanche et reproche aux policiers de la Ville de Montréal d’avoir bâclé leur travail.

Rarement un voleur a eu la vie aussi facile...

Se présentant au petit matin, l’individu a commencé à découper la porte blindée d’une tonne le séparant de son butin : un guichet automatique appartenant à une usine de métaux.

En plein milieu du site surveillé par caméra, le malfaiteur a poursuivi sa besogne pendant trois heures,  jusqu’à ce qu’une alarme signale l’intrusion aux autorités.

Ayant visiblement flairé que l’opération était compromise, l’homme a déserté les lieux vers 3h43.

À 3h45, les policiers sont débarqués et ont passé environ cinq minutes à inspecter les lieux. Ces derniers, lampes de poche en main, ne semblent toutefois pas avoir remarqué l’immense porte gisant en plein milieu du site, puisqu’ils sont repartis.

Terminer le travail

Le suspect est revenu douze heures plus tard, mieux équipé cette fois, afin de terminer le boulot. 

Employant des leviers hydrauliques, des morceaux de bois 2x4 et des couvertures, il est parvenur à mettre la main sur l'argent.

Arrivé à 13h l’après-midi, il quittera quatre heures plus tard, vers 17h, avec un butin de 124 000$ dans les poches.

Un propriétaire incrédule

En voyant les images de ses caméras de surveillance, le propriétaire des lieux peine à comprendre le comportement des forces de l’ordre.

«Tu vois que ce n’est pas un cabanon. Il n’y pas des tondeuses là-dedans, c’est un guichet! Tu vois que la porte d’acier est à terre et on les voit éclairer le guichet [...] Ils ont éclairé quelques spots et anwèye, un petit café au Tim Hortons. Je ne sais pas ce qu’ils ont fait. Je suis abasourdi (sic)», clame Michel Chiasson, président d’Acier Century.

Pour l’instant, l’événement fait l'objet d'une enquête. Les deux policiers seront rencontrés pour connaître leur version des faits.

Le SPVM demande l'aide du public pour retrouver le suspect.

Dans la même catégorie