/news/culture

À l'aéroport de Québec

Julie Snyder confie avoir été prise en filature

Agence QMI

L’animatrice et femme d’affaires Julie Snyder s’est confiée sur Facebook samedi soir en expliquant qu’elle avait été prise en filature dimanche dernier par un homme qui se disait détective.

«Alors que j’étais toute seule à l’aéroport de Québec et que mes enfants étaient au camp, j’ai été alertée par des employés de la compagnie aérienne Pascan qu'un homme vêtu de noir me suivait et qu’il montrait sa « plaque de détective » pour savoir où je m’en allais, a-t-elle écrit. En fait, je partais pour quelques jours aux Îles-de-la-Madeleine [...].»

«Était-ce pour m’intimider, me harceler, m’empoisonner l'existence ?» a-t-elle ajouté, soulignant qu’elle ne connaissait toujours pas l’identité du commanditaire de cette opération.

«Je ne souhaite à personne de ressentir de l'intimidation et du harcèlement de la sorte, a indiqué Julie Snyder dans son message. C’est d'une violence psychologique inouïe. À toutes (sic) ceux et celles qui vivent ce genre d'intimidation, je vous dis de ne pas vous laisser faire.»

«Les intimidateurs sont prêts à aller très loin pour gâcher votre vie, que ce soit sur le plan professionnel, personnel ou même sur la place publique.»

Dans la même catégorie