/news/society

Traitements novateurs et non toxiques

15 millions pour contrer le cancer par l’immunothérapie

Agence QMI

Le Centre de commercialisation en immunothérapie du cancer (C3i) de Montréal a reçu 15 millions $ du gouvernement fédéral pour mettre au point des traitements novateurs et non toxiques.

Pour leur part, les chercheurs du C3i – un nouveau centre rattaché à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont – estiment que grâce à cet appui il pourra offrir un avenir plus prometteur aux personnes atteintes du cancer.

«En exploitant la puissance du système immunitaire, nous avons la capacité de révolutionner le traitement du cancer. On parle ici de thérapies qui pourraient changer les règles du jeu», a indiqué le médecin en chef du C3i, Lambert Busque.

L'immunothérapie est un domaine en émergence de la médecine où l'on fait appel au système immunitaire pour lutter contre le cancer sans utiliser des agents chimiothérapeutique, ce qui pourrait révolutionner la cancérothérapie, a indiqué jeudi la ministre des Sciences, Kirsty Duncan.

Ces fonds ont été obtenus à l'issue du plus récent concours du Programme des centres d'excellence en commercialisation et en recherche (CECR).

«Le Programme des CECR aide à combler le fossé entre la recherche en laboratoire et la conception d'un produit viable sur le plan commercial, a dit Mme Duncan. Au nom de notre gouvernement, je tiens à féliciter le Centre de commercialisation en immunothérapie du cancer.»