/finance/homepage

Sans la consigne

Obligé d'importer du verre pour faire des bouteilles de vin

TVA Nouvelles

Alors que la question de la consigne des bouteilles de vin refait surface, on apprend que le principal fabricant de contenants de verre au Québec doit importer du verre concassé pour fabriquer ses bouteilles.

Les emplois des 323 travailleurs de l'entreprise Owens-Illinois à Montréal sont en jeu en raison de ce manque de matière première.

L'usine est représentée par le syndicat des Métallos qui lance samedi une campagne pour que la Société des alcools du Québec (SAQ) accepte d’imposer une consigne sur les bouteilles de vin.

Des militants de la centrale syndicale vont distribuer des dépliants pour sensibiliser les clients au fait que la plupart des bouteilles de vin déposées dans les bacs de recyclage ne sont pas recyclées.

Ces bouteilles aboutissent plutôt au dépotoir, car elles sont trop contaminées pour être valorisées. Effectivement, trois quarts du verre mis au recyclage et qui devrait être récupéré termine au dépotoir.

La SAQ a toujours refusé d'instaurer un tel service prétextant que ce coûterait autour de 250 millions de dollars.

Pourtant, les citoyens rencontrés par TVA Nouvelles s'entendent pour dire que ce serait la chose à faire.

Dans la même catégorie