/regional/sherbrooke/estrie

Trois ans après la tragédie

Lac-Mégantic revendique un changement dès maintenant

TVA Nouvelles

Alors qu’on soulignait plus tôt cette semaine le troisième anniversaire de la tragédie de Lac-Mégantic, les citoyens réclament toujours du gouvernement fédéral une voie de contournement pour les trains.

Un deuxième rassemblement en une semaine a eu lieu cet après-midi dans la petite municipalité de l’Estrie alors qu'environ 200 personnes se sont réunies pour demander que les convois ferroviaires ne circulent plus au centre-ville. On a notamment prononcé des discours et occupé de façon symbolique la voie ferrée. Des peluches ont aussi été déposées sur la voie ferrée en souvenir des deux enfants qui ont perdu la vie lors de la tragédie et des 27 autres qui sont devenus orphelins.

«C’est pour faire un appel d’urgence à M. Trudeau pour qu’il vienne enfin annoncer la décision de la construction de la voie de contournement», a déclaré Robert Bellefleur, porte-parole du mouvement de protestation qui affirme que les plans actuels prévoient le début des travaux autour de 2021 alors qu'on aimerait plutôt voir le projet se concrétiser d'ici deux ans.

«C’est impensable! La population souffre à 70% des séquelles d’un choc post-traumatique alors imaginez-vous attendre encore cinq à six ans pour régler le problème», a-t-il ajouté.

 «Je sais que ça ne peut pas se faire en criant ciseau, cependant ça vaut la peine que les gens insistent pour l’avoir», a affirmé à TVA Nouvelles une femme rencontrée sur place.

Le 6 juillet 2013, 47 personnes ont perdu la vie lorsqu’un train transportant des millions de litres de pétrole a déraillé au centre-ville de Lac-Mégantic avant de causer un incendie monstre qui a fait rage pendant des heures.

Dans la même catégorie