/news/currentevents

Francis Gauthier accusé de vol

L’agresseur d’itinérant est un habitué des tribunaux

TVA Nouvelles

EXCLUSIF | Francis Gauthier, qui avait fait la manchette en juin pour avoir aspergé un sans-abri de boisson gazeuse, a été accusé de vol qualifié à Trois-Rivières.

Il se retrouve donc de nouveau dans l’eau chaude et TVA Nouvelles a appris qu'il est un habitué des tribunaux.

Tout le Québec le connaît pour avoir agressé un itinérant dans une vidéo publiée sur Facebook. Il avait ensuite fait son mea culpa: «Je tiens à m'excuser à tous les itinérants du Québec et je m'engage à ne plus jamais poser un geste comme ça. Donc, je suis désolé, je m'excuse. Bye!»

Une employée d’un commerce du boulevard des Forges à Trois-Rivières n'oubliera jamais Gauthier. Le 12 juillet dernier, lui et deux présumés complices se seraient présentés armés et cagoulés dans le dépanneur. Ils auraient ligoté la caissière pour s'emparer de cigarettes et d'une somme d'environ 1200$.

En possession de drogue

Au moment de son arrestation, mercredi, à Montréal, Gauthier avait en sa possession du cannabis et de la cocaïne. Ce sont donc deux autres chefs d'accusation qui se sont ajoutés à sa liste. L'homme de 30 ans a plaidé non coupable à l'ensemble des faits reprochés.

«Naturellement, on doit prendre connaissance de la communication de la preuve et de plusieurs éléments avant de voir à poursuivre les procédures», souligne son avocate, Me Karine Bussières.

Francis Gauthier demeurera détenu en attendant la suite des procédures. Le juge s'est opposé à sa remise en liberté compte tenu de son lourd dossier judiciaire. Il a été jugé dans 56 dossiers différents, dans huit villes du Québec. Il est bien connu des policiers de Drummondville, Longueuil, Québec, Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Hyacinthe, Terrebonne et Trois-Rivières. Il a notamment été condamné dans des dossiers de vol, de fraude, de harcèlement, de possession de drogues, de méfaits et de fabrication de preuve.

Gauthier est donc un habitué de la prison, si bien qu'il avait pris soin d'amener quelques sacs de vêtements au palais de justice, conscient que le tribunal ne lui offrirait pas le privilège de retourner à la maison. Il reviendra en cour mercredi prochain.

-D’après un reportage de Jonathan Roberge

Dans la même catégorie