/finance/homepage

Université du Québec à Trois-Rivières

Une voiture à l'hydrogène à l'essai

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Un premier véhicule à l'hydrogène la Tucson de Hyyndai, sera mis à l'essai au Québec.

Le véhicule sera testé pendant une période de quatre ans par l'institut de recherche sur l'hydrogène de l'Université du Québec à Trois-Rivières et le Centre de gestion du matériel roulant du Gouvernement du Québec.

Il s'agit en réalité d'un véhicule électrique dont la pile est alimentée à l'hydrogène. La voiture sera ravitaillée à une station située sur le site de l'UQTR et son autonomie devrait être de 215 kilomètres.

Le projet expérimental vise surtout à mesurer la résistance du véhicule aux conditions hivernales. L'institut trifluvien a collaboré depuis 20 ans au développement de ce type de véhicule.

«On a contribué au système de stockage de l'hydrogène de ces véhicules avec tous les manufacturiers. On a aussi contribué au développement de la pile à combustible elle-même», a expliqué Richard Chahine, le directeur du centre de recherche.

Québec va par ailleurs appuyer l'ouverture, à titre de projet-pilote, de trois stations multi-énergie offrant aux automobilistes non seulement de l'essence et du diesel, mais aussi du gaz naturel, des bornes de recharge électrique et de l'hydrogène.

Le ministre des Ressources naturelles Pierre Arcand estime que le Québec doit être prêt à suivre ce qui s'imposera comme une tendance lourde, au chapitre énergétique, pour les véhicules de l'avenir.

«Comme Québécois, on se doit de regarder ce qui se passe et d'être prêts si jamais il y avait des révolutions d'un côté ou de l'autre. Nous sommes favorables aux autos électriques et à l'hydrogène dans la mesure à ça rend notre planète plus verte».