/finance/realestate

En juillet

Prix des maisons : hausse à Montréal, baisse à Québec

Argent

Les prix des maisons n’évoluent pas tous dans le même sens au Québec depuis un an, et Montréal se tire mieux d’affaires que Québec.

Selon l’Association canadienne de l’immeuble, les prix moyens réels des propriétés dans la grande région de Montréal ont augmenté de 2,5%, entre juillet 2015 et juillet 2016, en données non désaisonnalisées. La hausse a fait passer le prix moyen de 340 764$ à 349 218$.

À Québec, le prix moyen des maisons a plutôt chuté de 3,2%. Un nouveau propriétaire devait débourser en moyenne 266 578$ pour acquérir une propriété dans la capitale provinciale le mois dernier, comparativement à 275 303$ une année plus tôt.

La région métropolitaine de recensement de Sherbrooke a vu le prix moyen des propriétés chuter davantage, soit de 5,9%, à 242 130$, alors qu’à Gatineau, on observe un recul de 1%, à 243 850$.

À Saguenay, ce fut tout le contraire, avec un prix moyen qui a bondi de 9,7%, à 185 964$.

Au pays, les prix payés pour des maisons dans le Grand Vancouver et dans le Grand Toronto font grimper la moyenne nationale à 480 743$, ce qui représente une hausse de 9,9%, d’une année à l’autre.

En excluant l’effet de ces deux marchés, le prix moyen d’une maison revient à 365 033 $, pour une hausse de 7% par rapport à l’année précédente. Les ventes réelles ont baissé de 2,9%, ce qui marque le premier recul d’une année à l’autre depuis janvier 2015.

Calculé selon son indice des prix à la propriété MLS, que l’ACI considère le meilleur moyen d’évaluer les tendances dans les prix, les maisons unifamiliales à deux étages continuent d'afficher les hausses de prix les plus importantes d'une année à l'autre, suivies des maisons en rangée, des maisons unifamiliales à un étage et des appartements.