/finance/homepage

Exploitant de dépanneurs et stations-service

Couche-Tard achète CST Brands pour 4,4 milliards US

TVA Nouvelles

Alimentation Couche-Tard  acquiert l’Américaine CST Brands pour environ 4,4 milliards $ US,  a annoncé la société de Laval lundi. La transaction est applaudie par les investisseurs, qui faisaient prendre près de 7% au titre de Couche-Tard, à la mi-séance.

CST est un détaillant de carburant et un exploitant de dépanneurs basé à San Antonio, au Texas. La société emploie plus de 14 000 personnes dans plus de 2000 emplacements à travers le sud-ouest et le sud-est des États-Unis, dans l’État de New York et dans l’est du Canada.

«Cette transaction nous permettra de réaliser d’importantes économies d’échelle», a dit Alex Miller, vice-président principal, Carburants globaux, chez Couche-Tard.

«On pense réaliser entre 150 milions $ et 200 milions $ annuellement en synergies, au niveau des achats de produits et de marchandises. Nous sommes une chaîne globale, nous pourrons bénéficier de notre pouvoir d’achat global. La taille a une importance et permettra d’améliorer l’offre au client. Aussi, nous aurons un meilleur réseau de distribution pour nos produits pétroliers. Enfin, les meilleures pratiques d’affaires permettront de créer plus de valeur.» 

Couche-Tard a également conclu un accord avec Parkland Fuel Corporation de l’Alberta selon lequel elle vendrait la majorité des actifs canadiens de CST après la fusion pour une valeur approximative de 750 millions $ US.

Les actifs canadiens de CST comprennent notamment les chaînes de magasins Corner Store et Dépanneur du coin associés aux stations-service Ultramar. Parkland va acquérir environ 490 sites exploités par des opérateurs indépendants de même qu’un «certain nombre» de magasins corporatifs. Le nombre sera précisé après l'examen que mènera le Bureau de la concurrence du Canada sur ce que les deux entreprises appellent une fusion. Lundi  matin, les dirigeants de Couche-Tard n’étaient pas en mesure de déterminer le nombre de magasins concernés, mais c’est essentiellement au Québec que la question se posera, a dit Brian Hannasch, président et chef de la direction de Couche-Tard.

Couche-Tard offre 48,53$ US par action au comptant, ce qui représente une prime de 42% par rapport à la clôture du titre CST à la Bourse de New York le 3 mars 2016. Il s’agit de la dernière journée de négociations en bourse avant que CST annonce qu’elle passerait en revue ses options stratégiques. 

Entrevue avec Michel Nadeau, directeur général de l'Institut sur la gouvernance

«Nous avons hâte d'accueillir CST et CAPL au sein de la famille Couche-Tard, a mentionné Brian Hannasch», président et chef de la direction de Couche-Tard. Cette transaction nous permettrait de solidifier de façon stratégique notre positionnement tant dans «les États du sud des États-Unis» que sur la côte est de l'Amérique du Nord», a-t-il conclu.

Une fois la transaction complétée, Couche-Tard établirait une nouvelle unité d'affaires de sa filiale américaine Circle K à San Antonio comprenant les services partagés reliés.

Couche-Tard entend financer la transaction à même ses liquidités, les facilités de crédit et un nouveau prêt à terme dont le montant n'a pas été précisé. 

L'accord a été unanimement approuvé par les conseils d'administration des deux entreprises. La transaction devra obtenir l’aval des actionnaires de CST et des autorités réglementaires aux États-Unis et au Canada. La clôture de la transaction est prévue pour le début de l’an prochain. 

Pour le directeur général de l’Institut de la gouvernance, Michel Nadeau, la transaction annoncée est une «très bonne nouvelle. Couche-Tard a une approche très disciplinée et ils ont une formule gagnante de bien gérer leurs acquisitions. C’est un marché que Couche-Tard connaît très bien, je ne suis pas du tout inquiet pour la rentabilité de cette acquisition», a-t-il confié à TVA Nouvelles.

Les investisseurs semblaient du même avis. La firme Moody’s a réagi favorablement à cette transaction, lui accordant la cote Baa2. «La transaction est appropriée d’un point de vue stratégique», a dit l’analyste de Moody’s, Peter Adu. Le titre de Couche-Tard bondissait de 6,9% ou 4,29$ à 66,44$, peu après 13h00 à la Bourse de Toronto. Le titre de CST Brands ne bougeait toutefois guère, perdant 0,01$ US à 47,51 $ US à la Bourse de New York.

Couche-Tard  compte présentement 7888 magasins d'accommodation en Amérique du Nord.

Dans la même catégorie