/finance/homepage

Union européenne

Apple pourrait faire face à une facture salée en impôts

Argent

Le pdg d'Apple, Tim Cook

AFP

Le pdg d'Apple, Tim Cook

Apple pourrait devoir acquitter une facture de milliards d’euros d’impôts, alors que la Commission européenne (CE) doit faire connaître mardi sa décision relativement à l’entente qu’a conclue la compagnie à la pomme avec l’Irlande.

Selon l’agence Bloomberg, qui cite des personnes familières avec le dossier, la CE doit annoncer que l’Irlande a fourni illégalement de l’aide financière au fabricant de l’iPhone en échange de créations d’emplois.

Dans une décision préliminaire rendue en 2014, les autorités de la concurrence avaient conclu que les arrangements de l’Irlande conclus avec Apple lui avait permis de réduire drastiquement ses impôts.

Dans le pire des scénarios, Apple pourrait devoir acquitter une facture de 19 milliards $ US selon l’analyste Rod Hall de JPMorgan Chase & Co. Toutefois, le Irish Times soutient que la facture ne dépasserait pas les 100 millions d’euros.

Apple a répété qu’elle n’avait pas obtenu de traitement spécifique du gouvernement irlandais.

Bloomberg souligne qu’en janvier, la Belgique a reçu l’ordre de récupérer environ 700 millions d’euros en allègements fiscaux illégaux accordés à 35 compagnies, dont Anheuser-Busch InBev  et la pétrolière BP.

Et l’an dernier, Starbucks a été sommée de payer 30 millions d’euros en arrérage d’impôts au gouvernement des Pays-Bas.

Dans la même catégorie