/finance/homepage

Énergie

SNC-Lavalin va construire des réacteurs nucléaires en Chine

Agence QMI

IAN GAUTHIER/AGENCE QMI

La firme d’ingénierie montréalaise SNC-Lavalin vient de signer une entente de principe avec China National Nuclear Corporation (CNNC) et Shanghai Electric Group Company Ltd.

Les trois créent ainsi une coentreprise qui va élaborer, commercialiser et construire le réacteur CANDU à cycles de combustible avancé (AFCR).

Cette nouvelle entreprise sera constituée officiellement au milieu de 2017. Viendra ensuite la formation de deux centres de conception – un au Canada et l'autre en Chine – pour finaliser cette technologie à cycles de combustible avancé. Par la suite, on prévoit la construction, en Chine, des deux premiers réacteurs de ce type au monde.

Selon SNC-Lavalin, un seul de ces réacteurs serait suffisant pour approvisionner en électricité quatre millions de foyers chinois, en plus d'éviter l'émission de six millions de tonnes de carbone par année (en remplacement du charbon). Cela équivaut à retirer des routes un million d'automobiles.

«Cette annonce change la donne dans l'industrie nucléaire, a déclaré Sandy Taylor, président, Énergie à SNC-Lavalin. Elle témoigne également de la grande confiance qu'accorde à notre expertise et à la technologie nucléaire CANDU le plus important marché nucléaire au monde.»

L’industrie de l'énergie nucléaire au Canada emploie plus de 30 000 travailleurs qualifiés, en plus de créer indirectement, par l'entreprise de sous-traitance, 30 000 emplois additionnels.