/news/law

Maurice Cloutier pourrait être déclaré délinquant dangereux ou à contrôler

Un camionneur reconnaît avoir agressé sexuellement une prostituée

Kathleen Frenette | Agence QMI

FD-MAURICE-CLOUTIER

COURTOISIE SÛRETÉ DU QUÉBEC

Condamné à cinq ans de pénitencier pour avoir agressé sexuellement une prostituée au Nouveau-Brunswick et désormais coupable de l’agression d’une autre à Québec, le camionneur Maurice Cloutier pourrait être déclaré délinquant dangereux ou à contrôler.

Sans émotion ni regard pour quiconque dans la salle, l’homme de 56 ans a été mené, jeudi devant le juge Hubert Couture où il a reconnu avoir agressé sexuellement une prostituée, en juin 2009, à Québec.

Le jour de l’agression, Cloutier avait rencontré la femme à l’angle de la 4e Rue et de la 3e Avenue et il avait été convenu qu’une relation sexuelle complète allait avoir lieu moyennant 80 $.

«La victime est montée à bord du poids lourd de l’accusé et, alors qu’il se trouvait dans la partie couchette du camion, l’accusé a saisi de force la victime avant de lui attacher les poignets dans le dos à l’aide de ruban adhésif», a brièvement raconté la procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Valérie Lahaie, en ajoutant que les pieds de la femme avaient aussi été attachés avec une corde.

Cloutier s’est par la suite dirigé vers un secteur industriel de la ville de Québec où il a sommé la femme de ne pas s’enfuir. Il l’a par la suite agressée et après coup, en fumant une cigarette, lui a dit avoir une conjointe «qui n’était pas forte sur le sexe».

Malgré les supplications de sa victime, Cloutier l’a gardée sous son joug jusqu’à ce qu’elle lui fasse une fellation.

Comme Cloutier a été condamné en juin 2013 à une peine de cinq ans pour des faits similaires commis au Nouveau-Brunswick, c’est sur cette prémisse que la poursuivante s’est basée pour demander l’évaluation de l’homme, ce à quoi son avocat Me François-Bernard Saillant ne s’est pas opposé.