/news/law

Leurre sur internet

La police de Montréal recherche d’autres victimes d'un cyberprédateur

Maxime Deland | Agence QMI

Gracieuseté

La police de Montréal a mis le grappin sur un présumé cyberprédateur qui aurait exigé des photos explicites de fillettes sur les réseaux sociaux et croit que l’homme de 24 ans aurait pu faire davantage de victimes.

François Roy a comparu vendredi à Montréal sous des accusations de leurre d’enfants et d’incitation à des contacts sexuels.

Selon les autorités, le Montréalais aurait fait deux victimes âgées de 11 et 12 ans. «Les enquêteurs ont toutefois des raisons de croire qu’il en aurait fait davantage», ont fait savoir les autorités par voie de communiqué.

Roy aurait ciblé ses présumées victimes sur le site de petites annonces Kijiji, sur lequel les fillettes avaient publié une annonce.

François Roy, qui utilisait le nom de Francis et qui se faisait passer pour un père monoparental, aurait communiqué avec les jeunes filles dans le but de les amadouer.

De fil en aiguille, les conversations avec ses présumées victimes auraient pris une tournure sexuelle.

«Il demandait aux victimes de lui envoyer des photos d'elles dénudées et aurait tenu des propos sexuellement explicites», a indiqué la police de Montréal.

François Roy a finalement été épinglé mardi par les policiers.

Toute personne qui croit avoir été victime de cet individu est invitée à se rendre au poste de police de son quartier ou à communiquer avec le 911.