/regional/montreal/monteregie

Investissement de 17 millions

Des travaux majeurs à l'aéroport de Saint-Hubert

TVA Nouvelles

Le plus vieil aéroport au Canada se paie une cure de jeunesse.

Des travaux de 17 millions de dollars viennent de commencer sur la piste principale de l'aéroport de Saint-Hubert.

Celle-ci était dans un très mauvais état, pleine de fissures, car elle n’avait pas été refaite depuis plus de 30 ans.

Les travaux, qui toucheront notamment l’éclairage et le drainage, se dérouleront cette année et l’an prochain.

L’aéroport ne peut accueillir aucun gros porteur, car il ne possède pas d’aérogare.

Voyez l'entrevue avec le directeur de l'aéroport dans la vidéo ci-dessous:

Mais des pourparlers impliquant deux groupes sont en cours dans le but d’évaluer la possibilité de construire un terminal sur le modèle d’un aéroport que de nombreux Québécois visitent chaque année.

«C’est sûr qu’on ne peut pas concurrencer Montréal-Trudeau, dit le directeur de l’aéroport de Saint-Hubert, Michel Beaudoin. On aimerait avoir un terminal dans le style de celui de Plattsburgh.»

Plusieurs personnes, dont les ex-employés d’Aveos et la mairesse de Longueuil, aimeraient que le futur centre d'entretien de la CSeries soit construit près de cet aéroport.

Il ne faut cependant pas s’attendre à voir un avion de Bombardier atterrir de sitôt à Saint-Hubert. En effet, le nouveau revêtement n’est pas encore assez résistant.

Un investissement de 2 millions de dollars au cours des prochains mois, pendant que les travaux battent leur plein, serait absolument nécessaire pour qu’il soit possible d’accueillir ces appareils de Bombardier.

Chose certaine, les pressions augmentent afin qu’un tel scénario se concrétise.