/finance/homepage

Politique énergétique

Une première station multicarburants d’ici la fin de 2018

Agence QMI

La première station-service multicarburants ouverte au grand public sera implantée d’ici la fin de 2018, a annoncé le gouvernement Couillard lundi.

Ce projet pilote, issu de la Politique énergétique 2030, offrira aux automobilistes la possibilité de se procurer au même endroit de l’essence, des biocarburants, du gaz naturel, du propane, de l’électricité et de l’hydrogène. Si l’expérience est concluante, un minimum de deux autres stations multicarburants verra le jour.

Selon le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, l’aménagement de ces points de vente contribuera à atteindre l’objectif du gouvernement de réduire de 40 % la quantité de produits pétroliers consommés d’ici 2030.

«Nous devons tirer profit de la diversité de l’offre énergétique québécoise et faciliter l’accès des consommateurs à ces sources d’énergie plus propres, et ce, dans le but de moderniser notre économie, a-t-il déclaré. Avec l’implantation de ces stations, jamais les citoyens et les entreprises du Québec n’auront eu à leur disposition autant de choix pour un transport responsable.»

Le projet pilote sera réalisé sous la supervision du gouvernement du Québec et de la Coop fédérée en partenariat avec Énergie Sonic (une division de la Coop fédérée), Toyota Canada, Gaz Métro, Air Liquide et Hydro-Québec. Le lieu de la première station-service n'a pas été précisé.

Ces partenaires ont toutefois identifié les régions susceptibles d’accueillir des stations multicarburants. Il s’agit des régions de Montréal, de Québec, de l’Estrie et de l’Outaouais. Elles ont été retenues en raison de leur «fort potentiel d’utilisation».