/news/society

Enquête sur la santé

Les Québécois fument moins, mais consomment plus de drogues

Agence QMI

La consommation de drogues, l’obésité et la détresse psychologique ont progressé au Québec au cours des dernières années, tandis que l’usage de la cigarette a connu une diminution.

C’est ce qui ressort de l’«Enquête québécoise sur la santé de la population 2014-2015», dont les résultats ont été dévoilés mercredi par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).

Il s’agit de la deuxième édition de l’enquête - la première date de 2008 - qui porte sur un grand nombre de thématiques touchant les habitudes de vie et les comportements préventifs ou à risque, l’état de la santé physique et mentale, la santé environnementale et la santé au travail.

L’enquête démontre que la proportion des personnes ayant consommé de la drogue au cours de l’année précédente est passée de 13 % en 2008 à 17 % en 2014-2015. L’usage de la cigarette, en revanche, a diminué chez les Québécois de 15 ans plus, la proportion de fumeurs au sein de cette tranche d’âge passant de 24 % à 19 %.

Les résultats de l’enquête de l’ISQ révèlent également que l’obésité est en progression au Québec. Elle touche désormais 19 % des Québécois de 15 ans et plus, comparativement à 16 % en 2008.

On apprend aussi que la détresse psychologique est en hausse, particulièrement chez les femmes. Près d’une Québécoise sur trois se situe à un niveau élevé de détresse.

Dans la même catégorie