/news/society

Entreprise québécoise

Un test révolutionnaire pour les gens atteints de TDAH

TVA Nouvelles

C'est presque devenu le fléau du siècle. De plus en plus d'enfants et d'adultes reçoivent un diagnostic de trouble déficitaire de l'attention connu sous l’acronyme TDAH.

Le problème, c'est qu’il faut souvent beaucoup de temps avant de trouver le bon médicament. Une entreprise québécoise pense avoir trouvé une solution.

Antoine a reçu un diagnostic de trouble déficitaire de l'attention à l'âge de 7 ans. Il a en aujourd'hui 14.

«Je le remarque quand je ne prends pas mes médicaments parce que je suis moins concentré et je fais un peu n'importe quoi», explique-t-il en entrevue à TVA Nouvelles.

Antoine a dû prendre un autre médicament avant de trouver le bon. Son frère de 11 ans, qui a le même problème, a dû essayer 5 médicaments en deux ans avec tous les effets négatifs que cela comporte. Il a souffert de grande perte d'appétit, et de problèmes de sommeil.

Près de 30% des enfants TDAH répondent moins bien à la médication.

«Des fois, on choisit un médicament, il faut changer de sorte et ça arrive assez fréquemment qu'on ait à revoir les patients», explique la Dre Lyne Desautels, du Centre de médecine privée.

«La plupart du temps, on prescrit des médicaments à l'aveugle parce qu'on ne connaît pas la façon dont chaque individu va absorber ou métaboliser ce médicament-là», ajoute le pharmacien Roger Simard.

Pour contourner ce problème, l’entreprise québécoise BIOGENIQ vient de créer un test génétique, le tout premier au Canada.

«Avec notre test, on est capables d'éliminer des options dès le départ et de commencer avec les médicaments qui ont les meilleures chances de succès. C'est très simple», explique Michel Cameron, vice-président de l’entreprise.

Les patients peuvent se procurer une trousse et envoient par le courrier un échantillon de leur salive. Ce sont les enzymes de métabolismes qui sont étudiées. C'est quelques fois remboursé par les assureurs. Le processus dure 8 heures et coûte près de 300 dollars.

«Sans faire le test, on pourrait prendre des doses qui sont trop élevées et justement, subir des effets secondaires», précise M. Cameron.

«Personnellement, même moi, j'ai un TDAH qui a été diagnostiqué sur le tard. Ça m'a pris presque un an avant de trouver mon propre médicament», raconte Étienne Crevier, le président de BIOGENIQ.

40 M$ en ordonnance au Québec

Selon la Régie de l'assurance-maladie du Québec en 2014, il y a eu 778 000 ordonnances, ce qui représente 40,6 millions de dollars pour 64 000 patients, enfants et adultes.

Les derniers chiffres disponibles sont ceux des 8 premiers mois de 2015 avec déjà 574,000 ordonnances, près de 30 millions de dollars pour 63,000 patients; ce qui annonce une nouvelle augmentation annuelle.

«C'est une révolution la pharmacogénomique. Et à mon avis, dans 10 ans, on ne prescrira aucun médicament sans au préalable, avoir effectué un test de pharmacogénomique», croit le pharmacien Roger Gagnon.

-D’après un reportage d’Harold Gagné

Dans la même catégorie