/news/culture

Littérature

«Amun»: un livre pour découvrir les réalités autochtones

TVA Nouvelles

Un rassemblement d’auteurs pour faire découvrir les diverses réalités des Premières Nations au Québec et au Canada, en 2016 : c’est ce que propose le livre Amun, lancé cet automne.

L’auteur innu et journaliste à TVA Nouvelles Michel Jean a eu l’idée du livre et a réussi à rassembler autour de lui près d’une dizaine d’auteurs autochtones. Chacun a proposé un texte, qui s’est retrouvé dans Amun, un mot innu qui veut dire «rassemblement».

Écoutez ci-haut l’entrevue complète de Melissa Mollen Dupuis et Michel Jean à LCN.

«Les gens vont découvrir que la réalité autochtone, ce n’est pas juste une chose, explique Michel Jean. Il y a des Cris dans ce livre, il ya des Wendats aussi, il y a plusieurs auteurs Ilnus; c’est une réalité différente et c’est du monde qui a des préoccupations de toutes sortes.»

«Ça démystifie quelque chose. Les gens ont souvent une perception de ce que sont les autochtones, souligne M. Jean. Quand tu lis ce recueil de nouvelles, tu as plusieurs histoires, des fictions, et ça t’amène à te rendre compte que c’est une réalité qui est différente, mais pas si étrangère que ça à celle de l’ensemble des Québécois.»

Selon lui, ce ne sont pas les auteurs qui manquaient pour participer à ce travail collectif.

«Je me suis rendu compte qu’au fil des années, il y a de plus en plus d’auteurs autochtones qui commencent à se faire entendre, qui commencent à publier. Je pense qu’on était rendu là», observe-t-il.

Dans Amun, les auteurs abordent des sujets variées, que ce soit la littérature, le passé, la réalité de la vie dans les réserves ou un conte ou une tradition orale intégrée dans le quotidien. «Il y a de la rue, il y a de l’asphalte, de la forêt, des herbes; il y a tout ce qui touche aux communautés autochtones et à la vie des autochtones au Québec actuellement», détaille Michel Jean.

Les participants ont eu carte blanche, ce qui a réjoui Melissa Mollen Dupuis. Dans son texte, elle parle d’un personnage mythique, Maymaygwashi, mais dans un cadre moderne.

«On se pose toujours la question : Qu’est-ce que le monde va vouloir? Est-ce que les gens sont prêts à écouter les histoires?, soulève Melissa Mollen Dupuis. On part avec des référents qui n’existent pas chez beaucoup de personnes qui sont non-autochtones et même, malheureusement, qui ont disparu de la culture de beaucoup de jeunes autochtones.»

Les auteurs qui ont participé au livre

- Joséphine Bacon

- Natasha Kanapé Fontaine

- Naomi Fontaine

- Virginia Pésémapéo Bordeleau

- Melissa Mollen Dupuis

- Jean Sioui

- Alyssa Jérôme

- Maya Cousineau-Mollen

- Louis-Karl Picard-Sioui

- Michel Jean