/regional/cotenord

Après le décès d'une patiente

Un centre d'hémodialyse réclamé à Baie-Comeau

André Normandeau | TVA Nouvelles

Le décès d'une patiente de Forestville qui a dû parcourir plus de 1300 kilomètres chaque semaine pendant 14 ans pour ses traitement en hémodialyse au Saguenay relance le débat d’un centre à Baie-Comeau.

La directrice du Centre de bénévolat de Forestville, Hélène Brochu, poursuit le combat au nom du mari de Lise Allicie, décédée le 30 septembre dernier.

Mme Brochu a décidé de monter aux barricades. Elle souhaite obtenir des soins d’hémodialyse à Baie-Comeau, comme c’est le cas à Sept-Îles où il y a déjà un centre pour ce type de service.

Selon elle, il est difficile d’obtenir les quatre personnes minimales pour ouvrir un centre d’hémodialyse, car certains patients ne peuvent plus attendre et déménagent près des soins à Québec, Chicoutimi ou Montréal. Leur départ fait en sorte qu'ils ne font plus partie des statistiques de la Côte-Nord.

Le CISSS Côte-Nord ne peut rien promettre, mais l'organisme est en discussion avec le ministère pour offrir un service. Le protecteur du citoyen et le député de René-Lévesque sont aussi impliqués dans le dossier.