/regional/montreal

Enquête à l’AMT

Défectueux, un train tombe en panne en plein trajet

Camille Gaïor | Agence QMI

 - Agence QMI

Sébastien St-Jean /Agence QMI

L'Agence métropolitaine de transport (AMT) a ouvert une enquête après qu’un train jugé défectueux au départ est tombé en panne en plein trajet, provoquant un retard de près d’une heure.

Le 12 octobre dernier, à 15h45, le train 19 à destination de Vaudreuil part de Lucien-L’Allier bien que la génératrice chargée d’alimenter les voitures et la loge du train en électricité soit en panne.

Préférant ne pas annuler le départ, l’AMT décide d’utiliser les batteries de rechange installées dans chaque voiture.

«J’ai trouvé ça très bizarre, car les lumières étaient à peine allumées, il n’y avait pas de climatisation et le train roulait très lentement», a raconté Julien Thériault, un passager.

«Situation exceptionnelle»

Finalement, faute d’énergie, le train s’arrête juste avant la gare de L’Île-Perrot. Il repartira finalement 27 minutes plus tard pour arriver à Vaudreuil avec 58 minutes de retard.

«La situation que nous avons vécue était exceptionnelle puisque le système auxiliaire d’électricité a cessé de fonctionner en cours de trajet, ce qui n’aurait pas dû être le cas», a indiqué Caroline Julie Fortin, conseillère aux relations médias pour l’AMT, qui a ouvert une enquête. Normalement, les batteries de rechange auraient dû fonctionner pendant toute la durée du parcours.»

Mais M. Thériault peine toujours à comprendre pourquoi l’AMT a fait circuler un train qu’elle savait défectueux. «J’aurais préféré qu’ils annulent le train, je me serais organisé autrement, et surtout, je ne me serais pas senti en danger: les employés ont dû ouvrir les portes, de l’extérieur, au moyen de leviers manuels», a affirmé l’homme qui réside à Coteau-du-Lac.

À l’AMT, on souligne qu’à «aucun moment la sécurité des passagers n’a été compromise».

«Les portes peuvent être ouvertes en tout temps, de l’intérieur et de l’extérieur, lorsque nécessaire, et ce, en mode manuel comme en mode automatique. Les membres des équipes de train sont aussi formés à titre de premiers répondants et peuvent prendre en charge une personne en cas de malaise», a ajouté Caroline Julie Fortin.