/regional/montreal

Voyage en Iran

Denis Coderre répond à Anne-France Goldwater

Marie Christine Trottier | Agence QMI

Répliquant aux critiques de l’avocate Anne-France Goldwater, Denis Coderre a défendu son voyage en Iran.

«Les villes peuvent jouer un rôle de premier plan dans plusieurs dossiers», croit le maire, citant en exemple les droits de la personne.

Il n'a toutefois pas précisé s'il a abordé ces enjeux à Téhéran.

«J'ai un rôle de rapprochement à faire. Si on veut jouer un rôle pour passer des messages, ce n'est pas en s'isolant ça va arriver», croit-il.

Lorsque le «24 Heures» a demandé si le maire avait passé des messages en Iran, l’attaché de presse du maire, Marc-André Gosselin, a simplement répondu que le maire «a dit ce qu’il avait à dire».

Lundi soir, Me Goldwater a dénoncé la visite du maire en Iran et a réclamé sa démission. Elle a indiqué en entrevue à TVA qu’elle songeait à se présenter contre le maire aux élections l’an prochain.

À ce sujet, le maire s’est contenté de répondre «s’il y a des gens qui ont des ambitions, grand bien leur fasse».

Dans la même catégorie