/news/currentevents

Tweet hostile de Vincent Olivier

«Il a une haine viscérale des femmes» - Léa Clermont-Dion

TVA Nouvelles

Le tweet haineux d’un individu à l’endroit des féministes, des femmes engagées, de pouvoir, de personnalités publiques québécoises qui figurent dans le livre Les Superbes a soulevé la réprobation sociale et mené à une enquête de la police.

«Je trouve agréable que la Sûreté du Québec ait pris en main le dossier aussi rapidement», a réagi sur les ondes de TVA Nouvelles, la coauteure de l’ouvrage, Léa Clermont-Dion.

La jeune femme a rapidement dénoncé le tweet où il y a une référence à l’auteur de la tuerie de Polytechnique : «wow malade! de l'au-delà, Marc Lépine a mis à jour sa fameuse liste #lol», au-dessus d’une photo de la couverture des Superbes signée aussi de la plume de Marie-Hélène Poitras.

Troublant

«C’est troublant d’associer notre projet à une liste potentielle de Marc Lépine. C’est odieux, d’une violence inouïe. C’est inacceptable. Je suis habituée de recevoir des commentaires misogynes et sexistes, mais haineux à ce point, c’est plus rare», expose Léa Clermont-Dion.

«C’est encourageant de voir que les gens ont été choqués. J’ai décidé de parler, de ne pas me taire devant une telle violence qui mérite d’être dénoncée», ajoute celle qui est aussi étudiante au doctorat en sciences politiques et animatrice.

Propos politique

L’auteur du tweet haineux n’en serait pas à ses premiers commentaires méprisants et inacceptables envers les femmes sur les médias sociaux.

«Son propos ressemble à de l’antiféministe. Il a une pensée relativement organisée, il a un propos politique dans ce qu’il affirme. Il a vraiment quelque chose contre les femmes. Ce n’est pas juste un stupide individu dans un sous-sol. On me dit que c’est un gars intelligent. Il s’implique dans le monde culturel, dans le monde du théâtre. Il a une haine viscérale des femmes», conclut Léa Clermont-Dion.

La Sûreté du Québec a rencontré celui qui se fait appeler Vincent Olivier sur Twitter, hier soir. Le dossier pourrait être soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Dans la même catégorie